Élisabeth Veil
Magasin de jouets
N°20 : Découvrez Élisabeth Weil, fondatrice du magasin "Le cube à roulettes"

Cette semaine, plongez dans l'univers captivant d'Élisabeth Veil et de sa boutique, "Le Cube à Roulettes”. Ancienne responsable de magasin de jouets et mère de trois enfants, Élisabeth a réalisé son rêve en inaugurant ce magasin de jeux indépendant en avril 2022.

En plus de sa sélection minutieuse de produits, elle place le recyclage au cœur de son approche, sensibilisant ainsi les plus jeunes à cette cause cruciale. Une approche véritablement singulière, loin des standards des boutiques classiques.

Cet épisode n'est pas disponible au format vidéo. Profitez de l'écoute !
La transcription de cet épisode est en cours...

Elisabeth a remporté le prix "Small is Big" du micro-commerce, organisé par Microco et la Fondation Altavia. Il y a près de deux ans, elle a lancé son propre commerce en ouvrant une boutique indépendante de jeux et de jouets à Saint-Ouen dans le 93, appelée le Cube à Roulettes. Cette boutique de quartier, colorée, propose une sélection de produits de qualité.

Peux-tu nous partager ton parcours avant le lancement de cette boutique ?

Avec plaisir. Si je remonte un peu au début, je viens d'un parcours littéraire avec un bac littéraire artistique. Ensuite, j'ai orienté mes études vers la médiation culturelle et j'ai obtenu un diplôme dans ce domaine. Plus tard, je me suis tournée vers la communication d'entreprise, où j'ai décroché un master (bac +5). J'ai travaillé comme commerciale pendant un certain temps, puis pendant près de dix ans en tant que responsable de boutique de jouets pour un grand indépendant à Paris. J'ai accumulé 20 ans d'expérience en boutique et cinq ans d'études. La crise de la quarantaine m'a donné des ailes, et j'ai eu envie de lancer mon propre projet.

Y a-t-il eu un déclic ou est-ce quelque chose qui germait en toi depuis un moment ?

Dans mon entourage familial, il y a beaucoup d'entrepreneurs. C'est un modèle que j'avais envie d'expérimenter, malgré les difficultés que cela peut représenter. C'était un but pour moi.

Peux-tu nous en dire plus sur le concept de "Le Cube à Roulettes" ?

Le nom même, le Cube à Roulettes, évoque l'enfance et rend hommage au premier jouet que mon frère cadet m'a fabriqué, un petit porteur en bois avec des roulettes. Le cube symbolise le jouet le plus simple que l'enfant reçoit, et les roulettes ajoutent une dimension dynamique. Initialement, je voulais un camion magasin, mais cela s'est avéré complexe à mettre en place à Saint-Ouen. Ainsi, j'ai opté pour une boutique physique, restant indépendante, avec un véritable choix, une connaissance approfondie des produits et une relation client privilégiée.

Tu as également adopté une approche éco-responsable. Comment cela se reflète-t-il au quotidien ?

J'essaie de mettre en place des pratiques éco-responsables à différentes échelles. Je me déplace à vélo, limite le gaspillage en utilisant des sacs récupérés auprès de mes clients, et propose des emballages cadeaux en papier craft réutilisable ou en tissu (furoshiki). Les ateliers pour les enfants sont axés sur le recyclage, utilisant des matériaux récupérés. Cela s'inscrit dans une démarche d'économie circulaire.

Peux-tu partager ton processus de sourcing pour les jouets et les jeux ?

Ma sélection de produits s'étend de la naissance à 99 ans. Je choisis parmi les catalogues des grands noms du secteur du jouet, visant à susciter l'enthousiasme chez les enfants et les parents. En parallèle, je propose des produits plus ciblés et éco-responsables, provenant de petits créateurs locaux, tels que Tambour battant, Club Fluo, et Greetings From.

Quelles difficultés as-tu rencontrées dans la gestion de ton commerce ?

Étrangement, la détermination des prix, la gestion des marges et du stock n'ont pas été mes principaux défis. L'obstacle principal a été de trouver l'emplacement idéal, surtout dans une ville comme Saint-Ouen. Trouver un local adapté a été compliqué, mais le choix de m'implanter dans une rue spécifique a été un pari stratégique.

As-tu reçu un soutien au début et en bénéficies-tu encore ?

Mon ancien employeur m'a soutenue en acceptant une rupture de contrat à l'amiable, me fournissant à la fois un soutien financier et émotionnel. J'ai également été accompagnée par LaMiel dans la création d'entreprise, avec des échéances et un calendrier des tâches. Ma comptable, du Cabinet Berthelot, m'a aidée dans les démarches administratives. Plus tard, j'ai croisé le chemin d'Altavia Fondation, partageant un projet commun de micro-commerce.

Comment se déroule la diversification de ton offre avec les animations et les ateliers ?

Au départ, je ne l'avais pas anticipé, mais j'ai introduit les animations d'anniversaire et les ateliers créatifs. Les animations anniversaires se déroulent à la boutique, avec une animation personnalisée pour l'enfant, suivie d'une "boom party" dans le sous-sol de la boutique. Les ateliers incluent des activités créatives et des collaborations avec des professionnels de la petite enfance de Saint-Ouen.

Quels sont tes outils de communication, et envisages-tu des collaborations à l'avenir ?

Mes principaux outils de communication sont Facebook et Instagram, avec une présence limitée sur TikTok. Je reste très disponible sur mes numéros personnels et professionnels. Pour l'avenir, j'aspire à augmenter ma visibilité et élargir mon cercle de clientèle. En termes de collaborations, j'invite régulièrement des professionnels de la petite enfance et participe activement aux associations locales.

Comment te prépares-tu pour les fêtes de Noël ?

Les fêtes de Noël sont une période intense, avec une baisse d'activité pendant le Black Friday et une reprise des achats en boutique physique entre le 10 et le 15 décembre. Je reste ouverte jusqu'à la veille de Noël, parfois même le jour de Noël, pour accommoder les clients de dernière minute.

Quel conseil donnerais-tu aux porteurs de projet ?

Ne pas hésiter à déléguer et à être accompagné dans le voyage entrepreneurial. C'est important de lâcher prise sur certaines tâches et de recevoir des conseils de professionnels pour assurer le succès du projet.

Notre forum de discussion

0 Commentaires

Actuellement actif : 0
Votre expérience est une ressource inestimable, partagez-la !
Loading
Quelqu'un rédige
This is the actual comment. It's can be long or short. And must contain only text information.
(modifié)
Votre commentaire apparaîtra une fois validé par un modérateur.
This is the actual comment. It's can be long or short. And must contain only text information.
(Modifié)
Votre commentaire apparaîtra une fois validé par un modérateur.
Charger plus
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Charger plus

Vous aimerez aussi...

31min

N°27 : NATACHA FINETTE, professeure de chant lyrique

Découvrir
40 min

N°26 : COQUILLETTES CLUB, l'éveil à l'alimentation

Découvrir
25 min

N°25 : RANAFOUT, une marque impertinente et féministe

Découvrir
18 min

N°24 : JOIE DU COMPOST, un lombricomposteur d'appartement

Découvrir