Alexandre Irissou
Prêt-à-porter
N°19 : Découvrez Alexandre Irissou, fondateur de la marque Fanatura

Plongez dans les coulisses de Fanatura, une marque portée par Alexandre Irissou !
Le concept ? Redonner vie à d’anciennes illustrations naturalistes à travers des t-shirts éco-responsables.

Alexandre nous dévoile tout de son projet unique ! Et nous parle de son ambition de dépasser les frontières grâce à sa marque qui rassemble les personnes autour d’un seul et même sujet : la protection de notre planète.

Le parcours d’Alexandre vous intéresse ? Alors, écoutez ce podcast dès maintenant !

Cet épisode n'est pas disponible au format vidéo. Profitez de l'écoute !
La transcription de cet épisode est en cours...

Pouvez-vous nous raconter votre parcours entrepreneurial et comment vous en êtes venu à créer Fanatura ?

J'ai toujours été entrepreneur. En 1999, j'ai fondé une agence de communication, "Des Sourires et des Gommes", spécialisée en conseil en stratégie d'image de marque. Après 25 ans dans ce métier, j'avais fait le tour et ressenti le besoin de me renouveler. Je me suis donc lancé dans un projet totalement différent. Fanatura a émergé après avoir consulté un coach et exploré plusieurs idées. Mon amour de la collection d'images d'animaux depuis mon enfance a également joué un rôle majeur.

Qu'est-ce qui a déclenché ce besoin de changement dans votre carrière ?

Ayant fait le tour du métier de conseil en stratégie d'image, je ressentais le besoin de créer quelque chose de concret, de me lancer dans un projet artisanal ou industriel. Fanatura est né de cette quête de renouveau.

Comment s'est déroulée la transition de votre agence de communication à la création de Fanatura ?

Après avoir passé 25 ans dans le conseil en stratégie d'image, j'avais besoin de me renouveler. J'ai exploré plusieurs idées avec l'aide d'un coach, et c'est ainsi que Fanatura a vu le jour. Mon amour de la collection d'images d'animaux depuis mon enfance a également joué un rôle majeur dans le choix du projet.

Quels ont été les déclics ou les moments clés qui ont conduit à la création de Fanatura ?

Le déclic est survenu lorsque j'ai réalisé que je voulais passer de la simple consultation à la création concrète. J'avais le désir de me lancer dans un projet artisanal ou industriel, avec plusieurs idées en tête. C'est après avoir consulté un coach que Fanatura est devenue l'idée dominante. Mon expérience en tant que collectionneur d'images d'animaux depuis mon enfance a également inspiré le concept de Fanatura.

Pouvez-vous nous en dire plus sur votre passion pour la collection d'images d'animaux ?

Depuis mon enfance, j'ai été un collectionneur passionné d'images d'animaux. Plus jeune, je collectionnais les images d'animaux de la marque "Merveilles du Monde", qui étaient glissées dans des plaquettes de chocolat. Cette passion a évolué avec le temps, et aujourd'hui, elle inspire le concept de Fanatura, qui reproduit des illustrations naturalistes et botaniques anciennes sur des t-shirts de haute qualité.

Comment avez-vous concrétisé l'idée de Fanatura après avoir eu ce déclic ?

Après avoir exploré plusieurs idées avec l'aide d'un coach, c'est le projet Fanatura qui est sorti du lot. Mon amour pour la collection d'images d'animaux a été une source d'inspiration, en particulier les illustrations naturalistes et botaniques anciennes que je collectionnais. L'idée était de reproduire ces merveilles sur des t-shirts pour transmettre un message essentiel de protection de la nature.

Quel est le concept derrière la marque Fanatura ?

Fanatura reproduit des illustrations naturalistes et botaniques anciennes sur des t-shirts de très haute qualité. L'entreprise s'engage à reverser 20% de ses bénéfices aux associations de protection de la nature. Ainsi, en portant un t-shirt Fanatura, vous devenez une ambassadrice ou un ambassadeur de la nature.

Comment avez-vous assuré la qualité de vos produits, notamment en utilisant du coton premium ?

Pour garantir la qualité de nos produits, nous avons opté pour un jersey en coton bio labellisé GOTS, provenant de Turquie ou d'Égypte et fabriqué au Portugal. Nous croyons qu'il est essentiel de produire des articles de très haute qualité tout en respectant l'éco-responsabilité. Notre engagement envers la nature se reflète dans le choix de nos matériaux et de nos processus de fabrication.

Comment avez-vous développé vos premiers prototypes et effectué des tests de fabrication ?

Lors des premières étapes, j'ai rencontré mon fournisseur lors du salon Première Vision. Étant novice dans le domaine, j'ai exploré toutes les techniques d'impression existantes pour reproduire les illustrations de manière fidèle. Après environ 80 prototypes, nous avons opté pour l'impression numérique HD, qui offre des résultats exceptionnels. Ces tests et la première collection ont été financés initialement par mes fonds personnels et ultérieurement par une campagne de crowdfunding sur la plateforme Kiss Kiss Bank Bank.

Quels ont été les défis que vous avez rencontrés au début de votre aventure entrepreneuriale ?

Au départ, j'ai investi mes propres fonds dans l'entreprise, et j'ai également obtenu un crédit auprès de ma banque, cautionné par la BPI. La première collection a été financée par une campagne de crowdfunding sur Kiss Kiss Bank Bank. Un soutien crucial est venu de la sélection de Fanatura en finale du projet #EntrepreneurLeader, un programme gratuit de la CCI. Ces accompagnements ont été essentiels pour surmonter les défis initiaux.

Comment avez-vous géré la communication et la promotion de Fanatura ?

À chaque lancement de collection, j'ai travaillé avec une agence de presse pour obtenir de la visibilité. Des articles ont été publiés dans des médias tels que Le Parisien, et des interviews ont été réalisées sur des chaînes spécialisées. Je suis également en train d'améliorer ma présence sur les réseaux sociaux et de collaborer avec des micro-influenceurs engagés dans la protection de la nature.

Quel est votre retour sur les accompagnements que vous avez reçus, notamment avec la CCI ?

Le programme #EntrepreneurLeader de la CCI a été extrêmement bénéfique. C'est un programme gratuit qui offre un suivi personnalisé pendant un an. J'ai eu 12 rendez-vous mensuels avec un conseiller, ce qui m'a permis de faire le point sur les avancées du projet. Le réseau de la CCI m'a également donné accès à des experts et des professionnels, ce qui a été précieux pour faire avancer Fanatura dans la bonne direction.

Comment envisagez-vous l'avenir de Fanatura à court et à long terme ?

À court terme, je souhaite élargir la distribution de Fanatura en participant à des salons internationaux. J'ai des projets de distribution à Berlin et j'attends les résultats d'un concours pour introduire la marque à New York. À long terme, j'espère que Fanatura sera distribué à travers toute l'Europe, capitalisant sur son attrait international. L'idée est de continuer à développer la marque et de renforcer son impact positif sur la protection de la nature.

Si vous deviez tout refaire, y a-t-il des choses que vous feriez différemment ?

Sur la partie production, je suis globalement satisfait des résultats. Je pourrais peut-être accélérer le processus, mais dans l'ensemble, c'était une expérience positive. En revanche, sur la communication, je m'investirais davantage dans les réseaux sociaux dès le départ. C'est un aspect que je sous-estimais au début, mais je me concentre désormais sur son développement.

Notre forum de discussion

0 Commentaires

Actuellement actif : 0
Votre expérience est une ressource inestimable, partagez-la !
Loading
Quelqu'un rédige
This is the actual comment. It's can be long or short. And must contain only text information.
(modifié)
Votre commentaire apparaîtra une fois validé par un modérateur.
This is the actual comment. It's can be long or short. And must contain only text information.
(Modifié)
Votre commentaire apparaîtra une fois validé par un modérateur.
Charger plus
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Charger plus

Vous aimerez aussi...

18 min

JOIE DU COMPOST, un lombricomposteur d'appartement

Découvrir
18 min

N°23 : LA HUITIÈME FOIS, une marque de vêtements ajustable

Découvrir
21 min

N°22 : MELODIE IN WONDERLAND, création de bijoux fantaisie

Découvrir
25min

N°21 : Marc Périvier, fondateur de la Brasserie Urbaine Saint-Ouen

Découvrir