Lucrece Gras
N°17 : Découvrez Lucrece Gras, masseuse spécialiste de la Madero thérapie

Aujourd'hui... on parle bien-être ! Retrouvez Lucrece Gras, une entrepreneure qui s'est lancée en tant que masseuse, spécialiste de la Madero thérapie. Elle nous partage son aventure entrepreneuriale et nous parle de sa reconversion professionnelle. Elle nous livre aussi quelques petits secrets bien-être... De quoi se détendre un petit peu !

Cet épisode n'est pas disponible au format vidéo. Profitez de l'écoute !
La transcription de cet épisode est en cours...

Bienvenue à toutes les personnes curieuses qui aiment les belles histoires d'hommes et de femmes entrepreneurs. Je suis Coralie, je pilote Altavia Foundation. À chaque podcast, laissez-vous embarquer dans les coulisses d'un micro-commerce et de son créateur, son quotidien, son ambition, ses freins, ses fiertés. Prêt à être inspiré ? C'est parti !

Pouvez-vous nous raconter l'histoire avant le lancement ? Vous qui êtes salariée et qui étiez en quête de reconversion professionnelle, mais aussi en quête d'entrepreneuriat ?

Je vais vous raconter qui je suis et comment j'en suis venue à là. Je suis, comme vous l'avez dit, salariée et aussi chef d'entreprise spécialisée dans les soins massages par des techniques que j'ai apprises en Amérique latine, au Mexique et en Colombie. J'ai eu un vrai déclic pendant le Covid. Je sais que pour beaucoup de personnes, ça a été un tournant dans leur vie et moi, ça a été aussi un tournant dans la mienne. J'ai eu la chance d'être en chômage partiel et j'ai pu travailler chez un agriculteur, ce qui m'a permis de travailler de mes mains. Je me suis dit, c'est génial de pouvoir faire quelque chose avec ses mains. De plus, j'ai toujours eu cette affaire pour la beauté et pour le temps, prendre du temps pour soi. Je me suis dit, Lucrèce, même pas peur. Donc, je me suis inscrite pour passer mon CAP esthétique. À la suite de l'obtention du CAP, je suis partie au Mexique pour apprendre la technique de la madero thérapie madero sculptante. Et de là, j'ai commencé mon activité, j'ai eu mes premières clientes. Je me suis dit, c'est très bien d'avoir des clients en prestation, mais je trouverais aussi intéressant d'avoir des produits de qualité. J'ai commencé à prospecter en Colombie, parce que c'est le pays où la fabrication est des plus qualitatives. J'ai prospecté avec mon mari, on a retenu plusieurs fournisseurs. Et de là, en janvier dernier, on est parti rencontrer nos fournisseurs. Je me suis aussi perfectionnée dans la technique avec deux professeurs. Ce qui permet à My Madero de grandir petit à petit.

Vous aviez en tête, un jour, de vous consacrer qu'à votre nouvelle entreprise ou vous étiez encore hésitante là-dessus ?

Au début, c'est toujours difficile de se dire, on est salarié, on a la sécurité de l'emploi, surtout quand on est en CDI à de bons postes. Mais parfois, il faut savoir se dire, j'ai envie de nouveaux challenges. Je conscientise le fait que pour moi, le salariat, ce sera bientôt fini. Je pourrais me consacrer à plein temps dans mon activité de chef d'entreprise. Je me sens prête maintenant à franchir ce cap.

Comment s'articule aujourd'hui votre activité ? Comment voulez-vous qu'elle s'articule dans le futur ?

Pour ce qui est de mon mode de fonctionnement, je fais de la prestation auprès de mes clients, je forme également depuis mars 2023. Après beaucoup de travail, j'ai eu ma certification qualiopi auprès de l'organisme certificateur l’AFNOR. Je peux maintenant former des professionnels de l'esthétique à la technique de la madérothérapie sculptante pour qu'ils puissent étoffer leur catalogue produit. Il ne faut pas oublier que le métier d'esthéticien ou d'esthéticienne, c'est un métier artisanal. J'ai pour objectif et pour vision de promouvoir les soins esthétiques manuels qui sont efficaces et malheureusement, on n'en parle pas suffisamment assez. Je veux vraiment être cet étendard.

Si je résume, My Madero, c'est des prestations de massage, des formations et des produits en ligne. Quand est-ce que vous avez développé votre site internet ?

Le site internet existe depuis novembre 2022, mais on faisait aussi de la vente en ligne via la plateforme Etsy. Le site internet a vraiment propulsé la vente en ligne et on voit vraiment que la mise en avant et l'explication de l'utilisation des produits font que ça donne envie aux futurs acheteurs.

Il y a des vidéos explicatives ou c'est des fiches pour raconter les bienfaits et expliquer comment appliquer les produits ?

Alors, sur chaque article, il y a une fiche produit. Par contre, il n'y a pas de vidéo, mais on voit sur le site internet une vidéo promotionnelle montrant l'utilisation de certains outils et les bienfaits de la madérothérapie, de la madéro-sculptante sur le corps et sur le visage.

Justement, est-ce qu'on peut se plonger dans les bienfaits ? Qu'est-ce que ces massages apportent ?

La madéro-sculptante va travailler sur les âmes agresseuses. Donc, on va beaucoup faire de drainage au préalable parce qu'on doit échauffer et préparer le corps avant de pouvoir appliquer les outils sur le corps. Donc, en tant que bénéfice, on peut mettre une amélioration de la qualité de la peau, une amélioration de la circulation lymphatique et sanguine. On arrive aussi à faire de très beaux résultats en sculptant et en travaillant sur la masse graisseuse. Donc, pour la saison estivale, tout le monde, beaucoup de femmes ont envie d'arborer un joli maillot de bain et on arrive à de très beaux résultats grâce à cette technique.

Est-ce qu'au niveau du visage, ça peut se rapprocher du yoga du visage qui est tendance en ce moment ?

Oui, ça se rapproche beaucoup. Avec la madérothérapie et madéro-sculptante du visage, on va beaucoup drainer le visage dans un premier temps et il y a un protocole qui est mis en place. On utilise entre quatre à six outils pour pouvoir drainer, sculpter et raffermir le visage et le contour du visage. Cela permet d’estomper les rides et de les faire disparaître.

Quel est l'équilibre perso pro que vous visez ? Parce qu'on imagine que ces deux années ont dû être très intenses, qu'est-ce que vous visez comme équilibre demain ?

Demain, j'aimerais me consacrer à plein temps à mon activité de chef d'entreprise. Pour cela, il va vraiment falloir que mon poste de salarié s'achève. Je me consacre beaucoup à cette entreprise, mais il faut que je trouve un équilibre entre le boulot et ma famille qui est pour moi indispensable et je pense que très prochainement les choses vont s'accélérer.

Vous avez été accompagnée pour vous lancer. Est-ce que vous pouvez nous en dire un petit peu plus ? Quelles sont les structures terrain qui vous ont aidé ? De quel type de mentorat vous avez pu bénéficier ? Qu'est-ce que ça vous a apporté ?

J'ai eu la chance de participer au concours Créatrice d'Avenir l'année dernière. Je n'ai pas été lauréat parce que je me suis vraiment prise à la dernière minute. 48 heures avant la clôture des dossiers, j'ai envoyé le mien sans grand espoir et j'ai eu, bien sûr, un refus. Par la suite, Créatrice d'Avenir a envoyé un mail à toutes les personnes qui n'ont pas été sélectionnées pour participer au gala et à un projet avant la remise des prix. J'ai participé à cette table ronde et j'ai rencontré Julie, qui a été lauréate de Créatrice d'Avenir et qui m'a incitée à rejoindre un réseau qui s'appelle Mieux entreprendre 93 (ME 93). Et depuis l'intégration à ce réseau, je vois beaucoup plus large et je me fais accompagner par des gens extrêmement compétents. Quand on est entrepreneur, chef d'entreprise, et fondateur, on est très focus sur son entreprise, mais on ne voit pas ce qu'il y a autour et c'est gigantesque. Et vraiment, grâce au ME 93, j'ai réussi à voir beaucoup plus loin. Je suis mentorée par une experte comptable commissaire aux comptes qui a une vision chiffrée que je n'ai pas. Grâce à elle, les choses sont beaucoup plus claires. Et dernièrement, j'ai fait partie du programme 3 Sens Plus. Et je me fais aussi accompagnée par Sébastien, qui fait partie du ME 93, qui a cette vision entrepreneuriale très globale sur le court et moyen terme, qui est indispensable pour moi pour pouvoir grandir. Et je suis très reconnaissante d'avoir rencontré toutes ces belles personnes qui nous aident, nous entrepreneurs, à avancer.

Ça permet aussi de sortir de l'isolement…

Exactement, on est malheureusement étriqués dans notre travail et on n'a pas cette possibilité d'avoir un réseau. Et pour pouvoir grandir dans son entreprise, il faut connaître, faire connaître sa marque et la faire valoriser. C'est indispensable.

Est-ce qu'il y a des erreurs que vous avez faites et que vous aimeriez partager ? Les futurs entrepreneurs porteurs de projets pourront bénéficier de votre expérience ?

Je noterais vraiment deux grosses erreurs. Aller trop vite, ça ne sert à rien. Quand on va trop vite, on oublie beaucoup de choses et on se prend un mur en plein face. Et c'est dommage dans sa croissance. Et la seconde erreur que j'ai faite, j'ai été dans un magazine prestigieux quand on l'entend à l'oreille. J'avais soif de notoriété alors que j'étais toute petite, que je suis toujours petite. On nous promet monts et merveilles et dès lors qu'on a payé, on n'est plus qu'un matricule. Je n'ai eu aucune retombée en passant dans ce magazine. Je pense qu'à trop vouloir cette quête de notoriété, ça m'a fait beaucoup de mal. Là, j'avance avec des professionnels. J'ai une formidable femme qui m'a créé mon site Internet. J'ai un partenaire qui s'occupe de la partie SEO. Et vraiment, si j'ai un conseil à donner à tout entrepreneur qui a besoin de visibilité et qui veut faire grandir son entreprise, Google est un outil puissant. Donc, vraiment, investissez dans un site Internet qui est cohérent et faites appel à un très bon SEO parce que ça peut changer le tournant de son activité.

Merci, c'était très clair. Est-ce que vous voulez rajouter quelque chose?

Oui, je vais rajouter qu'il ne faut pas avoir peur de se lancer. Si on a un projet en tête, il faut se dire que c'est possible. Et se faire accompagner, c'est indispensable pour pouvoir avoir des idées claires et avancer.

Notre forum de discussion

0 Commentaires

Actuellement actif : 0
Votre expérience est une ressource inestimable, partagez-la !
Loading
Quelqu'un rédige
This is the actual comment. It's can be long or short. And must contain only text information.
(modifié)
Votre commentaire apparaîtra une fois validé par un modérateur.
This is the actual comment. It's can be long or short. And must contain only text information.
(Modifié)
Votre commentaire apparaîtra une fois validé par un modérateur.
Charger plus
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Charger plus

Vous aimerez aussi...

31min

N°27 : NATACHA FINETTE, professeure de chant lyrique

Découvrir
40 min

N°26 : COQUILLETTES CLUB, l'éveil à l'alimentation

Découvrir
25 min

N°25 : RANAFOUT, une marque impertinente et féministe

Découvrir
18 min

N°24 : JOIE DU COMPOST, un lombricomposteur d'appartement

Découvrir